Le gaspillage alimentaire représente près de 1/3 des aliments produits dans le monde. Au Canada, c’est près de sept millions de tonnes de nourriture qui est jetée chaque année. Et 10 % de ce gaspillage est dû généralement à l’incompréhension des dates indiquées.

Qu’est-ce qu’il faut comprendre pour dépenser moins et protéger l’environnement en plus de profiter de vos visites chez Épicerie à bas prixvotre surplus d’épicerie à Laval afin de faire beaucoup d’économies?

La guerre des acronymes

Les dates de péremption sont des balises pour éviter toute intoxication alimentaire. Elles doivent être obligatoirement apposées sur les emballages des produits commercialisés. Ces dates limite se présentent sous différents acronymes. D’une part, la DLC, indiquant la Date Limite de Consommation, qui signifie également « à consommer jusqu’au… ». Elle est en principe à respecter impérativement, sinon le produit en question peut nuire à la santé. Cet acronyme concerne les produits périssables tels que la viande fraîche, les produits de la mer, les poissons d’eau douce. La DLC cible également les produits laitiers, et les plats non stérilisés.D’autre part, la DDM, exprimant la Date de Durabilité minimale, désigne la fameuse expression « à consommer de préférence avant le … », ou « à consommer de préférence avant fin … ». Cette inscription indique la date limite de consommation conseillée.Au-delà de cette date, le produit est éliminé du rayon commercial. Mais il reste consommable si les conditions de conservation sont bien respectées ce que nous travaillons à offrir avec de gros rabais chez Épicerie à bas prix qui offre des liquidations d’épicerie avec beaucoup d’escomptes alimentaire. Il se pourrait seulement qu’il perde ses qualités. Cette catégorie englobe les produits secs, déshydratés, stérilisés, congelés, ainsi que les produits conditionnés en boîtes de conserve. Il faut noter que la DCR, Date de Consommation recommandée, est conçue spécialement pour les œufs.C’est le 28e jour après la ponte qui détermine la DCR.

Les interprétations des dates de péremption

Selon les études, 35 % des consommateurs jettent immédiatement les aliments à la date de leur expiration, mais pourquoi ne pas économiser avec les surplus d’épicerie à bas prix?

Cependant, ce geste doit se faire en fonction du type de produit.Le respect des dates de péremption des viandes et des poissons frais est indiscutable. Par contre, les charcuteries comme le saucisson, jambon peuvent dépasser sans risque de trois semaines et les salaisons de trois mois. De même, le lait UHT, non ouvert, se conserve en réalité jusqu’à deux mois après la DLC. En outre, les boîtes de conserve sont encore consommables environ un an après leur DDM. Il suffit tout simplement de les garder dans milieu sec et que la boîte ne soit pas endommagée. Les riz, les pâtes, et les céréales peuvent également être conservés des années après la date de péremption et nous offrons ces surplus d’épicerie à bas prix et à rabais chez Épicerie à bas prix.

Date de péremption des aliments : faire confiance à nos sens

Une autre astuce pour lutter contre le gaspillage alimentaire est de faire confiance à ses sens au lieu des dates inscrites sur les aliments. Pour les œufs, par exemple en cas de doute, vérifiez qu’ils ne flottent pas dans l’eau. Pour les produits laitiers, surveiller l’apparition de liquide ou de moisissure à la surface. Vos mains peuvent également vous servir pour tester les viandes. Dès qu’ils sont visqueux, ne les mangez plus. Lorsque le poisson présente une forte odeur, débarrassez-vous-en. Pour les légumes, dès qu’ils jaunissent, il est préconisé de ne plus l’utiliser. Enfin, pour les pains durs, transformez-les en pouding ou en pain perdu. Venez nous visitez ou profitez des commandes en ligne afin d’épargner et d’économiser grâce à nos surplus d’épicerie à bas prix offrant de gros rabais ou encore de la vente en gros d’épicerie !

Categories: Food